Partagez | 
 

 ♔ GROUPES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maitre du jeu
entre mes mains, de simples pions



◣ MESSAGES : 206


MessageSujet: ♔ GROUPES   Jeu 24 Fév - 10:53


les groupes





Voici les descriptions des groupes de personnages. Pour plus de réalisme, veuillez suivre ces indications, s'il vous plait.

Si vous avez la moindre question, n'hésitez pas à vous adresser aux admins : Castiel Essendiril, Briséis Pendragon, et Lohot Pendragon.

Si vous avez une idée de personnage assez vague, nous vous rappelons que le laboratoire d'idées est à votre disposition.





S'il fut un temps où toutes les races vivaient en paix, ce temps est révolu.
Les druides commencent à quitter Camelot depuis qu'ils sont de moins en moins utiles et appréciés au sein de la population, pour se réfugier auprès des prêtresses, sur l'île d'Avalon. Peu d'entre eux restent à visage découvert, car bien que leur magie ne soit pas interdite, elle est de plus en plus crainte puisque beaucoup associent la chute d'Arthur à la magie. En effet, ce sont les druides qui ont transmis à Arthur la prédiction des prêtresses selon laquelle la bataille de Camlann allait être remportée par le Pendragon. Les prêtresses auraient-elle menti ? Les druides seraient-ils de mèche avec elles ? Le doute s'instaure dans la population, et les manigances de Morgane n'ont pas aidé à restaurer la confiance qui régnait autrefois.
Les prêtresses, qui avaient perdu leur influence en se contentant de rester en retrait, sur Avalon, dissipent à nouveau leurs forces sur le continent, envoyant des filles se mêler à la population, la plupart se faisant passer pour des humaines. Il arrive par ailleurs que des prêtresses aux pouvoirs enfouis naissent sur le continent et n'aient aucun contact avec l'institution d'Avalon : ces cas deviennent de plus en plus fréquents.
Les marcheurs, quant à eux, sont en pleine expansion. Composés de druides et de prêtresses, tous les refoulés et les égarés avides de pouvoir ou de vengeance s'y retrouvent. Leur magie noire donne des frissons aux mages blancs, cependant l'institution des druides et des prêtresses étant en décrépitude, il semble que leur avancée soit inévitable.
Loin d'être de reste, les humains, qui restent les plus nombreux, n'arrivent pas à s'unir contre ces marcheurs. Le Royaume de Logres et le Royaume de Gorre sont désormais en guerre. Cela promet d'être sanglant et sans pitié, et cela ne pourrait profiter qu'aux marcheurs. Serait-il temps que Camelot rappelle ses druides ?
Seul l'avenir nous le dira.




☞ Humains
☞ Druides
☞ Prêtresses
☞ Marcheurs de l'Ombre
☞ Créatures magiques : naïdes et tritons, petit peuple, nymphes, centaures

✎ (c) TCR ❖ toute reproduction interdite.


Dernière édition par Maitre du jeu le Dim 16 Oct - 10:57, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crimson-rivers.frbb.net
Maitre du jeu
entre mes mains, de simples pions



◣ MESSAGES : 206


MessageSujet: Re: ♔ GROUPES   Jeu 24 Fév - 10:53


les humains





Ce sont tous les êtres qui ne sont pas dotés de magie. Si certains connaissent quelques druides et entretiennent des relations amicales avec ces derniers, d'autres, cependant, ressentent de la peur et parfois même de la haine à leur égard. Libre à vous de décider comment votre personnage se place sur cette question. Cependant, tous les humains connaissent l'existence de la magie, qui était autrefois très commune à Camelot et dans ses environs puisque les druides se mêlaient aux humains. Désormais, ceux-ci ont tendance à s'exiler de plus en plus.

❖ La noblesse


Les humains peuvent faire partie, tout d'abord, de la classe noble. Cette classe se subdivise en premier lieu en l'ensemble de la famille royale bien que cette dernière soit désormais restreinte depuis la mort d'Arthur et de Guenièvre. On observe ensuite des ducs, des comtes, et enfin, des chevaliers.
Croire que tous les nobles vivent oisivement serait un leurre et, en réalité, beaucoup sont obligés de travailler pour survivre, l'exploitation de leurs terres ne suffisant généralement pas à assurer toutes leurs dépenses. Ils sont ainsi nombreux à travailler pour le roi, moyennant grasse rémunération, aux postes de conseiller, d'espion, de chancelier, de collecteur d'impôts, etc.

Remarque ❖ Pour plus de simplicité, nous avons limité les titres de noblesse. Nous vous demanderons donc de ne pas prendre n'importe quel titre exotique, merci.


les ducs
Ce titre héréditaire se transmet de père en fils, et à défaut de fils, au plus proche cousin. S'il y a plusieurs fils, c'est le premier qui va hériter du titre, bien que les autres enfants seront eux aussi très respectés de part leur fortune. Cette hérédité excluant les filles implique la nécessité de leur trouver un mariage qui leur assure une prospérité équivalente à leur titre de lady.
Il y a peu de familles de ducs au sein de Camelot, mais ces dernières ont un très bon niveau de vie, et la plupart de leurs membres peuvent se targuer d'avoir de bonnes places au sein de la Cour. La plupart des ducs ne travaillent pas, et laissent leurs affaires être gérées par des sous-fifres.

Remarque ❖ Les fils des ducs se font appeler 'lord', tandis que leurs filles se font appeler 'lady'.


les comtes
De même que pour les ducs, le titre de comte est héréditaire. De situation moindre cependant, le comte doit souvent prendre sa plume pour gérer lui-même ses affaires. Il possède des terres, à moins d'être fauché, dans lequel cas il pèse sur sa tête une épée de Damoclès, le Roi pouvant lui retirer son titre à tout moment pour le donner à un autre plus fortuné.
De même que pour les ducs, le titre de comte se transmet de père en fils ainé, et en l'absence de fils, au plus proche cousin. Les filles ne toucheront aucun héritage et il leur faudra s'assurer un avenir en concluant un bon mariage.

Remarque ❖ Les fils des comtes se font appeler 'lord', tandis que leurs filles se font appeler 'lady'.


les chevaliers
Les chevaliers sont des combattants professionnels d'élite possédant leur propre cheval et leur propre attirail, constitué d'un heaume, d'une épée et d'un haubert. Il convient donc de souligner que n'importe quel roturier ne peut accéder au statut de chevalier : cela demande une certaine aisance financière. A Camelot, la plupart des chevaliers sont donc issus d'une lignée chevaleresque. Ils seront formés dès le plus jeune âge.
Le futur chevalier commencera tout d'abord à nettoyer l'écurie vers l'âge de huit ans, tout en recevant un enseignement intellectuel en parallèle. Peu après, il s'occupera des chevaux et commencera son enseignement pratique : la monte à cheval et le maniement de l'épée. Il deviendra finalement, vers l'âge de quatorze ans, un écuyer. L'aspirant chevalier aura alors l'immense privilège d'accompagner le chevalier auprès duquel il parfait son enseignement dans les tournois.
C'est entre dix-sept et vingt-et-un ans qu'il pourra devenir chevalier, à l'occasion de la cérémonie d'adoubement. Après avoir passé, la veille, une nuit de repli en compagnie de son parrain formateur, le chevalier se verra, à l'occasion d'un grand banquet organisé par un seigneur, adoubé par le Roi.
Par la suite, on considérera donc qu'il a le droit de ban, c'est à dire le droit de rassembler l'armée et d'avoir des hommes sous leur commandement. Parmi ses devoirs, on comptera le maintien de l'ordre public et de la paix. Il devra aussi défendre le Royaume contre les attaques extérieures. Le chevalier pourra prendre part à de nombreux tournois au cours desquels il pourra montrer sa capacité à se battre.
Il existe, entre les chevaliers, une certaine fraternité. Ils sont intimement liés par le fait qu'ils doivent souvent placer leur vie entre les mains de leurs partenaires. Ils sont aussi liés par le serment effectué envers les idéaux qui les guident. Humilité, bravoure, honneur sont les mots d'ordre de cette caste.
Chevalier est, bien sûr, un métier à plein temps. Ils possèdent des terres afin de subvenir à leurs besoins, mais ce sont des héritages qu'ils ne font qu'exploiter par l'intermédiaire de roturiers.



Source ❖ wikipédia

❖ Les roturiers

Les roturiers représentent l'ensemble des humains ne possédant pas de titre de noblesse. Cela ne veut pas pour autant dire que cette classe est pauvre, puisque, en effet, certains roturiers prospères réussissent à amasser une certaine fortune. D'autres, à contrario, arrivent à peine à nourrir leur famille.

Voici pour vous aider une liste des emplois qu'un roturier peut exercer. Cette liste (par ordre alphabétique), bien entendu, n'est pas limitative.
☞ apothicaire
☞ artisan
☞ barbier
☞ bottier
☞ chirurgien
☞ cocher
☞ commerçant
☞ couturière
☞ cuisinier
☞ dame de compagnie
☞ écrivain
☞ éleveur
☞ fauconnier
☞ fille de joie
☞ forgeron
☞ garçon de salle
☞ garde
☞ guérisseur
☞ menuisier
☞ orfèvre
☞ paysan
☞ sellier
☞ serviteur
☞ soldat
☞ tavernier
☞ vendeur d'étoffes

Quelques rares élus roturiers peuvent également se mettre exclusivement au service du roi. Ce sera évidemment le cas de nombreux domestiques, mais on se retrouvera également avec le cuisinier de la cour, le médecin de la cour, le chapelier de la cour, le maréchal-ferrant de la cour, l'armurier du roi, le caviste du roi, le bouffon du roi, l'archiviste de la cour, etc.

Par ailleurs, il convient de souligner que tous n'ont pas un emploi fixe. En effet, plusieurs nomades vivent d'activités plus ou moins obscures... Si certains sont en fuite, tels que les voleurs, les assassins, et autres chasseurs de prime, d'autres vagabondent et travaille au grès de ce qu'on leur propose. C'est le cas des pirates, des caravaniers, des mercenaires... Leur situation est parfois précaire, parfois confortable, parfois solitaire, parfois faite de compagnons de fortune, en tout cas vous ne les verrez jamais rester trop longtemps au même endroit.




✎ (c) TCR ❖ toute reproduction interdite.



Dernière édition par Maitre du jeu le Dim 16 Oct - 10:58, édité 14 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crimson-rivers.frbb.net
Maitre du jeu
entre mes mains, de simples pions



◣ MESSAGES : 206


MessageSujet: Re: ♔ GROUPES   Jeu 24 Fév - 10:53


les druides





Exclusivement constituée d'hommes, cette race se divise en deux : l'institution en elle-même, et des druides solitaires, des électrons libres qui se sont détachés de toute hiérarchie.

Ceux faisant partie de l'institution en elle-même sont généralement les novices, c'est à dire les plus jeunes qui ont été recueillis par les druides afin de parfaire l'utilisation de leurs pouvoirs, ainsi que plusieurs instructeurs, hommes passionnés par l'apprentissage ou bien, parfois, avides de transmettre leur savoir aux jeunes druides.
Vivant auparavant à Camelot au sein des humains, dans une communauté tout de même assez renfermée, leur mode de vie a été modifié récemment, bouleversant du tout au tout leurs petites habitudes. L'élément déclencheur a eu lieu il y a une saison de cela quand Dorwen, la Grande Prêtresse, ayant envoyé une colombe au Haut Druide lui annonça une vision d'une des siennes : Arthur, vaillant, se dressant au dessus du corps de Mordred et s'apprêtant à lui planter son épée en plein cœur. Aucun doute pour eux, le royaume de Logres allait gagner la bataille de Camlann. Le Haut Druide transmit donc l'information à Arthur, qui, heureux de l'apprendre signala à la population que la victoire était certaine. Et pourtant, l'histoire de la bataille ne fut pas celle que tous attendaient... Suite à une trahison de la part d'un des chevaliers, Mordred Pendragon, le roi de Gorre, eu connaissance du détail de la vision et agit en conséquence en informant les siens. Ainsi, une flèche vînt se loger malencontreusement dans la cuisse d'Arthur, et modifia l'issue du combat, menant à la mort du Roi.

Beaucoup prirent cela comme une trahison des prêtresses, alors qu'ils étaient certains de vaincre le royaume de Gorre. Et les druides, qui avaient fait passer le message, agissaient de concert... Ils avaient souhaité la chute d'Arthur. Tout cela bien sûr n'était qu'une mauvaise interprétation, cependant l'hostilité à laquelle les druides durent faire face à la mort du Roi les poussa à quitter Camelot. C'est en Avalon qu'ils trouvèrent refuge.

Pour les électrons libres cependant, rester était possible. La prudence est de mise néanmoins, puisque beaucoup assimilant l'état pitoyable de Camelot aux druides, il vaut mieux rester à visage caché. Si certains s'exilent, d'autres restent, mais voient parfois leurs maisons être saccagées, entendent les gens parler derrière leur dos, ou pis encore se font passer à tabac.

Leurs pouvoirs ne peuvent rien faire face à cela. En effet, les druides sont à l'origine un peuple pacifique,... S'il peuvent jeter des sorts, ils utilisent ce don essentiellement pour guérir et protéger les enfants de la nature. Ces sorts, ils les apprennent au cours de leur apprentissage, au gré des rencontres, ou encore grâce à des ouvrages, vieux grimoires hérités de leurs ancêtres.
Étant initiés à la médecine, ils utilisent des plantes médicinales couplées à leurs pouvoirs afin de sauver in extremis de la mort quiconque le mérite. S'ils ont suivi un enseignement au sein de l'institution, les druides sont des personnes dotées d'un grand esprit : Astronomie, histoire, justice, mathématiques... Aucune de ces sciences ne leur font défaut. Il est bien entendu courant que les druides fassent leurs preuves au sein des leurs, avant de décider de quitter le groupe et de vivre séparément. Par ailleurs, le clan ne garde que les novices ayant des capacités certaines et ceux dont la magie est trop faible sont généralement retournés à leurs parents, ou bien confiés à des familles d'accueil.

Le pouvoir des druides se transmet de père en fils, mais peut parfois sauter des générations. S'il est généralement détectable très tôt, les enfants de druides étant souvent plus évolués que la moyenne, ce pouvoir peut dans certains cas ne se manifester que plus tard, à la puberté.



✎ (c) TCR ❖ toute reproduction interdite.


Dernière édition par Maitre du jeu le Dim 16 Oct - 10:58, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crimson-rivers.frbb.net
Maitre du jeu
entre mes mains, de simples pions



◣ MESSAGES : 206


MessageSujet: Re: ♔ GROUPES   Jeu 24 Fév - 10:54


les prêtresses





Ordre exclusivement féminin, les prêtresses entretiennent cependant des rapports étroits avec les druides qui commencent désormais à les rejoindre dans leur demeure ancestrale : l'île d'Avalon. Si certaines prêtresses n'habitent pas sur l'île et vivent au sein des humains, sur le continent, d'autres restent en permanence là bas, comme la Grande prêtresse, qui ne s'évade de sa prison dorée que pour des circonstances exceptionnelles. Certaines prêtresses au nombre très limité ont été désignées pour apporter sur l'île les fournitures nécessaires. Seules elles peuvent effectuer des aller-retours entre Avalon et le continent.

A l'origine plutôt pacifiques tout comme leurs confrères, elles ont désormais tendance à être plus belliqueuses au vu des derniers évènements ; si une vieille école prône encore la diplomatie, certaines jeunes prêtresses sont désormais prêtes à en démordre, et ont réussi à convaincre une majeure partie de leur clan.

S'il y a plusieurs centaines d'années, leur pouvoir était centré sur la voyance, les prêtresses font désormais aussi appel à la mantique. Très peu sont celles qui désormais ne font pas appel à divers instruments, notamment à des os d'animaux jetés sur une table, dont la position déterminerait ce que le futur dissimule ou encore les plans maléfiques d'une tierce personne. D'autres pratiquent la pyromancie, lançant dans les flammes quelque traînée de poudre pour y voir dessiner les réponses à leurs questions.

Leur pouvoir reste inné ; il se transmet le plus souvent de mère en fille même si cela peut sauter une génération. Cependant, certaines exceptions existent... Des filles ont ainsi vu leurs pouvoirs se déclencher à leur puberté, sans raison, alors qu'aucun antécédent familial n'existât. Cela se fait le plus souvent sous forme de visions imprévisibles, plutôt gênantes, et ces jeunes filles sont souvent déroutées de n'avoir personne à qui en parler. Cela explique que certaines d'entre elles se soient dirigées vers l'ordre des marcheurs de l'ombre...

Leur ordre se divise en trois catégories : la grande prêtresse, les prêtresses initiées, et les novices. Après leur apprentissage qui a lieu à Avalon, les novices sont ramenées sur le continent. Il leur est alors laissé un choix : soit elles rentrent chez elles, soit, si elles veulent retrouver Avalon et devenir prêtresses, elles doivent appeler la barque qui mène jusqu'à l'île. Dans tous les cas, les portes d'Avalon sont fermées à jamais pour celles qui ne rejoignent pas - volontairement ou non - l'île. Pour les prêtresses qui décident de rester à Avalon, cela n'est pas un vœu éternel ; en effet elles peuvent retourner sur le continent dès qu'elles le veulent. Néanmoins, comme pour les novices, aucun retour n'est possible...

Cette dernière catégorie était usuellement composée de filles de nobles qui se seraient mariés avec des prêtresses, cependant la conjoncture actuelle faisant que les prêtresses sont décriées, ces filles de nobles se font de plus en plus rares au sein des novices. Ainsi les novices sont des filles venant de tout horizon, ayant des pouvoirs plus ou moins affirmés. La grande prêtresse désire changer cela, et redorer l'image des prêtresses. Elle déploie donc de plus en plus de prêtresses sur le continent afin de retrouver son ancien prestige. Ainsi, il arrive parfois qu'une prêtresse épouse un noble, grâce à l'influence de la grande prêtresse.

Les prêtresses sont sujettes à diverses visions, du futur ou de l'instant présent selon leurs prédispositions. D'autres encore sont soumises à des états de possessions dont elles ne se rappellent rien, un esprit tiers venant ainsi proférer des prophéties. Ces prêtresses là sont d'ailleurs gardées au sein d'Avalon, et sortent toujours accompagnées, afin que chacun de leur état de transe puisse être retranscrit par une autre prêtresse.

Chaque prêtresse a, en effet, des domaines de prédilections. Certaines, expérimentées, pourront même avoir la capacité d'influer sur les astres en effectuant des prières ritualisées, cependant leur nombre est très limité. La majeure partie des prêtresses n'ont donc qu'un pouvoir divinatoire ; c'est pour cela qu'il est nécessaire qu'elles travaillent en consort avec les druides. Si eux influent sur la réalité des choses, les prêtresses peuvent leur fournir des indications sur les évènements futurs. En couplant leurs forces, ils frôlent l'invincibilité.

Si les druides et les prêtresses se côtoient depuis toujours afin d'effectuer des rituels importants, leur alliance réelle est récente puisque elle ne date que du début de la déchéance d'Arthur, à la suite de laquelle certains druides, ne se sentant plus à leur place au sein de Camelot, ont préféré partir se réfugier sur l'île d'Avalon. D'autres, plus solitaires, ont préféré rester à Camelot ou du moins, en dehors de la communauté.

Pour les prêtresses vivant sur le continent, si les qualités divinatoires de certaines sont connues de leurs proches, d'autres préfèrent garder cela secret par peur des représailles. En effet, ces derniers mois s'est développé une sorte de hantise envers tous les êtres dotés de magie, notamment envers les prêtresses. La prédiction de l'une d'entre elles sur la prétendue victoire d'Arthur à Camlann s'étant révélée fausse, la crédibilité de l'institution s'est vue affaiblie,... Certains assument même que les prêtresses auraient mentit afin d'emmener Arthur à sa perte. Cette hantise des prêtresses s'est parfois même transformée en discrimination pure et simple. Quelques prêtresses se sont ainsi exilées après avoir vu leurs cheveux coupés par des humains, après avoir vu leurs maisons brûler, ou pire, avoir subit des violences physiques. Ces cas restent rares et s'observent surtout en province. Le roi de Camelot ainsi que ses prédécesseurs ont beau les avoir déclarés interdits, il semble que cette haine ne fait que s'accroitre...


    EXEMPLES DE TYPES DE DIVINATIONS
    Sans pour autant retenir ces noms assez barbares, cela peut vous donner une idée de quoi les prêtresses s'aident lorsqu'elles pratiquent la mantique.

Acutomancie divination par des épingles ou des aiguilles
Aleuromancie divination par la farine de froment
Amniomancie divination par la membrane recouvrant la tête des nouveau-nés
Anémomancie divination par le vent
Apanthomancie divination par l'interprétation des rencontres (objets ou de personnes) imprévues
Arachnomancie divination par les araignées
Arithmomancie ou arithmancie divination par les nombres
Astragalomancie divination par les osselets ou l’emploi de dés cubiques
Astrologie ou Astromancie divination par l'étude des astres
Bléomancie divination par les grains de blé. Traditionnellement, on disposait les grains de blé sur un plaque de tôle rougie par le feu et comportant douze divisions.
Bréchomancie divination par la pluie
Brontomancie divination par les orages
Capnomancie divination par la fumée
Caromancie divination durant un sommeil naturel ou hypnotique
Causinomancie divination par la combustion d'objets
Chiromancie divination par l'étude des lignes de la main
Clédonismancie divination par le rapprochement entre une question et un évènement fortuit
Clédonomancie divination par l'interprétation de paroles fortuites
Cléromancie divination par tirage au sort
Génomancie divination pour connaître le sexe d'un enfant a naitre
Halomancie divination par du sel jeté dans un feu
Hématomancie divination par le sang
Hippomancie divination par les chevaux
Hydromancie divination par l'eau
Latromancie divination par les symptômes des malades
Libanomancie divination par les fumées d'encens
Métoposcopie ou Métopomancie divination par les traits du visage et du front
Nécromancie ou Psychomancie divination par l'invocation des morts
Néphomancie divination par les nuages
Niphétomancie divination par la neige
Numérologie divination par les nombres
Oénomancie divination par le vin
Oniromancie divination par l'interprétation des rêves
Ornithomancie divination par l'observation du comportement, du vol ou du chant des oiseaux
Ostéomancie divination par les os des animaux
Pyromancie divination par le feu ou les flammes
Sciomancie divination par l'observation des ombres des morts
Spathomancie divination par la lame d'une épée
Spondanomancie divination par les cendres
Thalassomancie divination par l'aspect de la mer et des vagues
Théomancie divination par des oracles ou des signes divins
Zoomancie divination par le comportement des animaux

source ♔ wikipédia






✎ (c) TCR ❖ toute reproduction interdite.


Dernière édition par Maitre du jeu le Dim 16 Oct - 10:59, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crimson-rivers.frbb.net
Maitre du jeu
entre mes mains, de simples pions



◣ MESSAGES : 206


MessageSujet: Re: ♔ GROUPES   Jeu 24 Fév - 10:54


les marcheurs de l'ombre





Les Marcheurs de l’Ombre forment un ordre composé aussi bien d’hommes que de femmes. Tous sont motivés par des sentiments communs tels que la colère, la haine, l'amertume ou encore le désir ardent de vengeance envers les druides et les prêtresses.
En vérité, les personnes faisant partie de ce clan ne sont autres que des enfants considérés comme trop faibles et inaptes à maîtriser les dons avec lesquels ils sont nés. Ils ont donc été exclus dans leur jeunesse et placés dans des familles d’humains pour vivre une vie simple loin de la magie. Ainsi, au fur et à mesure des années, les pouvoirs diminuent et finissent par disparaître puisque non utilisés et oubliés par l’individu lui-même. Mais certains enfants ne peuvent oublier cet échec cuisant et cet abandon qui les ont laissé écorchés vif et inconsolables. Cette impression de vide et de tristesse s’est muée avec le temps en une colère insondable incomprise de tous pour quelques individus soigneusement - et, sur le principe, cruellement - écartés.

Un nouveau clan s’est alors formé, bien décidé à montrer aux druides, aux prêtresses mais également au reste du monde, qu’ils avaient tord. « Vengeance », « Reconnaissance » sont des mots bien connus des Marcheurs qui restent encore bien souvent blessés au cœur et à l'âme à l'âge adulte, n'ayant pu se défaire de l'impression de trahison qui a été la leur lorsque les druides et les prêtresses, autant d'êtres dotés de magie, leur ont fermé les portes du savoir. Quant au nom qui les désigne, il est directement inspiré de leurs idéaux et manière d’utiliser la magie : les Marcheurs de l'ombre.

Jusqu'à peu, on les considérait comme faibles. Absolument faux pour certains, acceptation partielle pour d’autres. Et ils n’avaient pas totalement tord puisqu’une nouvelle magie est née il y a plusieurs années de cela, découverte involontairement dans un accès de fureur par le chef actuel, Santh Angalan. Une magie en tout point semblable à celle des druides et des prêtresses à quelques exceptions près. En effet, si le pouvoir reste le même, la nature et la façon de les utiliser a radicalement changé, les conséquences qui en découlent également. User de ses dons demande beaucoup d’énergie, une énergie que l’on fournit normalement soi-même ou que l’on emprunte aux éléments qui acceptent de nous aider. Mais il y a toujours un prix à payer, lourd tribut qui empêche normalement les excès.
Mais les Marcheurs de l’Ombre, eux, n’attendent pas l’autorisation de la faune, de la flore, des animaux ou encore de l’être humain. Ils se servent sans douceur, blessent au passage ou entraînent la mort de ce qui les entoure. Ils pompent littéralement l’énergie vitale de n’importe quelle source se trouvant à proximité en faisant peu de cas des empreintes qu'ils laisseront derrière eux. Il s’agit, pour les autres ordres, d’une magie pervertie qu'ils renient et considèrent avec horreur et incompréhension, contraire à toute leur philosophie.

Avec les temps troubles que vit Camelot et le plein de puissance dont ils disposent, les Marcheurs de l’Ombre sont bien décidés à émerger et à entrer dans l'étroite sphère du pouvoir. Il est l’heure d’infiltrer le monde, de lui montrer de quelles forces ils disposent et de le faire trembler de terreur.
Et s'il est vrai qu'ils sont souvent restés à l'écart, attendant que leur tour vienne, les Marcheurs sont plus puissants que jamais et, en cela, ils disposent d'une arme que personne de soupçonne. En effet, druides et prêtresses n'ignorent pas leur présence puisqu'ils ont tendance à détruire la nature sur leur passage mais ils ne savent rien de ces étranges agents, de leurs ambitions, de leurs revendications et, globalement, ils restent des électrons libres difficiles à distinguer. D'ailleurs les Marcheurs, qui restent avant toute chose un groupe clandestin attaché à sa discrétion, ne se réunissent jamais au même endroit et n'ont aucun lieu de ralliement : lorsque leur chef a besoin de les convoquer, il leur fait parvenir des missives - grâce aux oiseaux de son bras droit, un fauconnier - qui fixent un lieu de rendez-vous, celui-ci n'étant jamais fixé à l'avance.




✎ (c) TCR ❖ toute reproduction interdite.


Dernière édition par Maitre du jeu le Dim 16 Oct - 10:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crimson-rivers.frbb.net
Maitre du jeu
entre mes mains, de simples pions



◣ MESSAGES : 206


MessageSujet: Re: ♔ GROUPES   Dim 16 Oct - 10:55

les créatures magiques



les naïades et tritons





Les naïades et tritons, bien qu’ayant une mauvaise réputation depuis des années suite à plusieurs affaires publiques plus ou moins obscures, sont néanmoins des créatures pacifiques. Cela n’est pas ce que l’on raconte dans les villages ; et les vieilles grand-mères essaient encore de garder leurs fils et leurs petits-fils éloignés de ces sirènes maléfiques. Les tritons en revanche, ont une bien meilleure réputation bien que cela ne soit pas réellement justifié.
En réalité ces créatures magiques sont sûrement les moins dangereuses qui soient… Cette race à part vit dans la forêt de Brocéliande, au lac d'Ealan. Ils passent le plus clair de leur temps dans l’eau mais peuvent s’en passer ; en effet une fois au contact de l’air, leur peau translucide reprend un peu de couleur, leurs yeux d’un bleu turquoise tirent à nouveau vers des couleurs plus humaines, leurs ongles longs et pointus comme des griffes – leur servant à attraper des poissons afin de se nourrir – raccourcissent, et enfin, leur queue de poisson en écaille disparaît pour laisser apparaître leurs jambes, généralement longues et élancées pour les femelles. Ils peuvent ainsi quitter leur lac, même si, lorsqu’ils y passent moins de deux heures par jour, ils sont considérablement affaiblies. Ainsi, une naïade ou un triton restant trop longtemps hors de l’eau meurt en quelques jours, l’eau du lac étant ce dont ils tirent leur force. Grâce à cette eau magique, dont leur corps est composé à plus de la moitié, leurs blessures se régénèrent en quelques secondes. Cela peut-être très compromettant lorsque ces sirènes sont en contact avec d’autres races, et les a trahit bien des fois. Si certains aiment sortir de leur élément, d’autres sont plus sectaires ; cela dépend de leur caractère. Par ailleurs, les naïades et tritons sont très protecteurs les uns envers les autres, et cela commence dès le plus jeune âge : ils ne sortiront pas du lac avant leur dixième année, et il est improbable qu’un d’entre eux ne sorte non accompagné d’une naïade ou d'un triton adulte avant ses dix-sept ans. Ainsi, les petits sont surprotégés et la mortalité infantile est très basse.


✎ (c) TCR ❖ toute reproduction interdite.



le petit peuple





Les fées – êtres aussi bien féminins que masculins – forment le petit peuple et sont des créatures qui revendiquent une parfaite indépendance vis à vis des humains dont l'histoire et la politique les préoccupent peu. D'ailleurs, leur attitude envers les simples mortels varie d'une fée à l'autre : certaines sont inoffensives – voire même bienfaisantes – d'autres sont plus malicieuses mais elles ne se montrent mauvaises qu'en face de la brutalité et de la bêtise des hommes qu'elles trouvent dépourvus de sensibilité et décence. Quoiqu'ils en soit, elles ont toutes en commun le sens de la gaité et des festivités, ainsi qu'un esprit vif, plein d'espièglerie qui fait le malheur des humains qui sont leurs victimes favorites. En effet, elles ont comme loisir favori de leur jouer des tours plus ou moins innocents : emmêler les cheveux des dormeurs, mener les chercheurs de trésors sur de mauvaises pistes mais leurs souffre-douleurs préférés restent les voyageurs qu'elles poussent à s'égarer ou, s'ils sont plusieurs, à se disputer ou encore qu'elles s'amusent à effrayer.
Mais les fées sont également plus funestement réputées pour entrainer les âmes vagabondes dans l'Autre Monde – aussi appelé Sidh ou Mag Meld (Plaine du Plaisir) – où elles vivent et où le temps ne s'écoule pas, même pour les mortels. On pourrait alors croire que les fées offrent ainsi aux hommes et aux femmes qu'elles enlèvent l'immortalité mais, en vérité, l'Autre Monde est extrêmement dangereux pour eux parce que, bien souvent, ils ne retrouvent jamais la volonté de le quitter tant ils y passent du bon temps – nourriture abondante et irrésistible, fées joyeuses, plaisirs de la chair, etc. « Danser, chanter, oublier le temps dans l'univers des fées suffisait amplement à occuper son esprit. » a-t-on pu lire dans un témoignage. Et les anciens répètent à l'envi qu'il ne faut surtout pas boire ou manger la nourriture du pays des fées sous peine d'y rester à jamais prisonnier mais, en réalité, il est très difficile d'y résister.
Les fées, dès lors, les poussent à danser jusqu'à épuisement ou bien à manger et à boire jusqu'à n'en plus pouvoir : ils finissent alors par dépérir ou par manque de repos ou par étouffement ou par une quelconque overdose ; mais d'autres y restent pour l'éternité.

L'Autre Monde des fées est donc considéré par les humains et les autres races comme un piège dans lequel il ne faut surtout pas tomber. Et pour cause, très peu en sont revenus. Il s'agit d'un monde parallèle qui aurait plusieurs passerelles avec le monde réel notamment la rivière menant à Avalon – les voyageurs se perdant dans la brume pourraient manifestement errer jusqu'à l'Autre Monde – mais également un cercle mégalithique introuvable de la forêt de Brocéliande.
Là-bas, le temps ne s'écoule pas ou si lentement que c'est tout comme ; aussi il s'est souvent écoulé plusieurs années lorsque les mortels y ayant séjourné retrouvent la terre ferme. C'est aussi pour cette raison que les fées sont immortelles et que les humains s'y étant attardés vieillissent plus lentement que les autres et conservent plus longtemps la vitalité de leurs jeunes années. L'exemple le plus fameux est celui de Morgane qui, après avoir disparu plusieurs années dans l'Autre Monde, a conservé une apparente jeunesse jusqu'à sa mort...

Il faut aussi savoir que les fées sont des maitresses de la métamorphose et de l'illusion. Elles ne se contentent pas de transformer ce qui les entoure (comme le célèbre or des fées qui finit par se révéler être des feuilles, des fleurs ou des ajoncs) mais déguisent aussi leur apparence : sous leur forme la plus pure, les fées ont une allure délicate et aérienne bien qu'elles ne soient pas plus grandes que des enfants – elles ne mesurent jamais plus d'un mètre vingt – elles ont, sinon, une peau diaphane et une chevelure sombre en permanence couronnée d'une guirlande de feuilles ou de fleurs. Et, lorsqu'elles le souhaitent, elles prennent une apparence humaine à la fois très séduisante et pleine de sagesse. Leur voix, suave et réfléchie, ne fait qu'entretenir le charme.
A ce jour, on ne connait qu'une vulnérabilité physique du petit peuple : le sel. En effet, les fées y sont allergiques si bien que, lorsqu'elles en goûtent, elles perdent leur vie éternelle et connaissent le même sort mortel que les humains : vieillesse et maladie.


✎ (c) TCR ❖ toute reproduction interdite.



les nymphes





Beaucoup de légendes parlent des nymphes, mais très peu savent réellement quelle est la vérité à propos de ces individus. Certains disent qu'elle est la première race à être apparue, d'autres racontent que ce sont simplement des fantômes. Cependant, tous s'accordent à dire que les nymphes sont un peuple très ancien, qui connaîtraient les plus vieux et les plus vils secrets du monde. Très peu d'humains au courant de leur existence ont eu le privilège de rencontrer une nymphe. Les légendes leur accordent très souvent la possession de la sagesse universelle : ces créatures ont vu naître le monde et ils aiment à être informés de tout, leur curiosité insatiable leur conférant donc un grand savoir. Bien des hommes malintentionnés à la recherche de ce trésor inestimé se sont lancés sur la trace des nymphes, bien qu'aujourd'hui plus personne ou presque ne croit en leur existence. Jamais pourtant personne ne les a trouvés, puisque ces êtres étroitement liés à la nature, ne se laissent pas dénicher si facilement grâce à leur capacité à se fondre dans la nature comme personne.
Les nymphes sont en réalité un peuple pacifiste, ils ne ressentent pas le besoin d'entretenir des rapports avec les autres races et ne se mêlent jamais des affaires des autres. D'apparence grands et fins, ils ont en général de longs cheveux et des oreilles légèrement pointues. Étrangers au concept de guerre, ces créatures sont toutefois de très bons archers, aptitude qui découle directement de leur mode d'alimentation constitué de plantes et de gibiers. Prendre la vie pour une nymphe constitue néanmoins une déchirure, c'est pourquoi une prière est toujours prononcée à l'intention des âmes qui ont été libérées de leur enveloppe charnelle, afin qu'elles trouvent le repos et le chemin vers la réincarnation. Outre leur pouvoir de camouflage et leur grande connaissance du monde, les nymphes possèdent également le don de clairvoyance, leurs visions étant très précises mais aussi très furtives. Ce don leur provient des plantes qu'ils savent manier à la perfection, autant pour leurs propriétés médicinales, que pour leurs vertus plus mystérieuses et insoupçonnées...


Les nymphes sont-elles solitaires ?
Les nymphes peuvent, selon leurs préférences, soit vivre en petits groupes soit d'une façon solitaire. Elles se réunissent néanmoins une fois par an, au début du printemps, dans la forêt de Brocéliande, afin de participer à la cérémonie de l'immortalité.

Qu'est ce que la cérémonie de l'immortalité ?
C'est lors de cette cérémonie que les nymphes fêtant leur vingtième printemps deviennent immortelles, si elles ont la bénédiction de la communauté. Par ailleurs, c'est le moment de l'année où elles sont le plus vulnérables ; portées par le son de la musique elles rentrent dans un état de transe et ne peuvent plus user de leur pouvoir de camouflage. Certains, il y a plusieurs décennies de cela, ont affirmé les avoir vu ; cela entretient les quelques légendes qui courent à leur propos.

Les nymphes sont-elles immortelles ?
Elles deviennent immortelles à partir de leur vingtième année, si et seulement si elles ont la bénédiction de leur communauté. Cependant, le fait qu'une nymphe n'obtienne pas l'assentiment de ses pairs n'est qu'un cas d'école, cela ne s'étant jamais produit.

Quels sont leurs pouvoirs ?
Les nymphes ont plusieurs pouvoirs. Tout d'abord, elles ont le pouvoir d'invisibilité. Ce pouvoir se manifeste uniquement lorsqu'elles sont en danger ou lorsque un être doué de parole serait amené à les voir - ce qui mettrait en danger leur espèce.
Par ailleurs, les nymphes sont très intelligentes. Leur savoir leur est transmit par leurs aïeules, à l'oral, comme des histoires que l'on raconterait à des enfants.
Enfin, les nymphes ont parfois des visions, courtes et précises, de choses passées, présentes ou futures. Ces visions deviennent de plus en plus claires et se rallongent avec l'âge.


✎ (c) TCR ❖ toute reproduction interdite.



les centaures





Il s’agit d’une race très ancienne, aujourd'hui oubliée de tous. Orgueilleux et indépendants, les centaures sont des créatures d’une très grande fierté. Fins stratèges, ils sont incroyablement doués pour l’art de la guerre et maîtrisent à la perfection le maniement des armes. Dotés d’une grande force et d’une vitesse hors norme, ils sont insensibles au froid et ne craignent pas le feu qui ne peut les brûler.
Mi-homme, mi-cheval, un centaure débute un entraînement draconien dès l’âge de 9 ans et laisse pousser ses cheveux. Ces derniers seront coupés seulement si l’individu connaît une défaite, commet une grande faute ou se fait bannir. Ce n’est qu’à l’aube de leur 25ème année qu’ils deviennent de véritables combattants. Les femmes sont égales aux hommes et suivent la même formation. Elles sont également beaucoup respectées pour leur capacité à donner la vie (la grossesse dure 12 mois). Une demande en mariage équivaut à un combat et sera acceptée seulement si l’homme arrive à battre la femme qu’il convoite. Une cérémonie, qui rassemble le peuple et dure trois jours, a alors lieu. Pendant cette dernière, les deux êtres accomplissent un rituel spécifique et boivent un liquide qui mélange leur sang respectif à d’autres substances dont ils gardent jalousement le secret. Cette magie lie étroitement les âmes des époux puisque si l’un meurt, il est suivit par son partenaire qui agonisera durant deux jours et deux nuits. Si les centaures ne sont pas en grand nombre, c’est parce que les relations sexuels et enfants hors mariage sont strictement interdits. De plus, une femme ne peut mettre au monde que deux enfants.
Ces êtres forment donc un peuple qui reste à l'écart des autres, ne recherchant aucun contact particulier avec les autres races qu'ils considèrent comme inférieures. Seules les nymphes ont réussi à éveiller leur curiosité de par le mystère qui plane autour d'elle. Les naïades et tritons les indiffèrent, quant aux humains, ils sont pitoyables et indignes de tout intérêt. Les malheureux qui ont osé s'aventurer sur la terre des centaures en ont payé le prix en perdant la vie. Parfois rapidement, souvent lentement, victimes de l’humeur joueuse des centaures. Ce petit jeu a très vite conduit à une guerre que les humains perdaient sans pouvoir y faire quoique se soit. Puis la situation s’inversa lorsque l’on se rendit compte de leurs faiblesses. Une simple blessure à une patte suffit à supprimer l’incroyable force et vitesse des centaures qui ont alors bien du mal à se déplacer, voir à rester debout. Ces derniers furent alors traqués jusqu’à leur disparition totale.

Bien des années se sont écoulées et l’existence même de ces créatures a été oubliée, que se soit des mémoires et étrangement, des registres, livres ou tout autre support mentionnant leur nom. En vérité, il existe 5 survivants bien décidés à se venger et sortir un jour de l’ombre. Ils se sont mêlés aux humains, complotent pour frapper fort et au bon moment. Ils sont patients et bientôt, leur attente se terminera. Ces hommes et ces femmes ont une apparence humaine grâce à la magie contenue dans un bijou qu’ils portent en permanence. Il y a un anneau, une chevalière, une boucle d’oreille, un collier et un bracelet. Tous créés, au moment de leur fuite, par une sorcières qui vivaient autrefois en recluse et qui a quitté ce monde il y a bien longtemps.

Quelques points importants
- Il ne peut y avoir que 5 centaures sur le forum.
- Pour garder une apparence humaine il faut garder le bijou sur soit et en contact avec la peau. Une fois enlevé, l’individu reprend sa forme originelle.
- Si la personne est blessée, elle le sera aussi sous sa vraie forme. N’oubliez pas que si vous êtes blessé à la jambe, vous serez considérablement affaiblis.
- Sous forme humaine, le centaure conserve sont insensibilité au froid et au feu. S’il se montre plus rapide, agile et fort qu’un humain, ce n’est rien comparé à ce qu’il peut accomplir sous sa véritable apparence.


    Places disponibles :
    - 1 homme (réservé - fiche en cours - chevalière)
    - 1 homme (réservé - fiche en cours - anneau)
    - 1 femme/homme (libre)
    - 1 femme (réservée - fiche en cours - collier)
    - 1 femme (réservée - fiche en cours - bracelet)




✎ (c) TCR ❖ toute reproduction interdite.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crimson-rivers.frbb.net
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: ♔ GROUPES   Aujourd'hui à 4:57

Revenir en haut Aller en bas
 

♔ GROUPES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Top 10 de vos groupes préférés !
» Les Groupes de Luttes à mains nues
» Abécédaire des groupes de musique.
» groupes et races
» C || Rôles dans les groupes
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE CRIMSON RIVERS :: ♙GENESE :: PROLOGUE-
Sauter vers: