Partagez | 
 

 secrets are made to be found out with time — cymeon/atalante/lohot

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lohot Pendragon
à ma place mourir au combat, faut-il pour lui plaire aller jusque là ?


◣ MESSAGES : 1205
◣ CRÉDITS : © insuline, tumblr
◣ PSEUDONYME : silverwing
◣ ÂGE : 24
◣ DOUBLE COMPTE : rhies arawn


SUR UN BOUT DE PARCHEMIN
➽ ÂGE DU PERSONNAGE : 27 ans
➽ DANS UN MIROIR :
➽ COMPARSES :

MessageSujet: secrets are made to be found out with time — cymeon/atalante/lohot   Sam 7 Mai - 17:35


    three may keep a secret,
    if two of them are dead.

    cymeon dugal/lohot pendragon





    S'aidant d'un appel de langue, pressant ses talons contre les flancs de son cheval, Lohot accéléra le rythme alors qu'ils sortaient de l'enceinte de la ville, prenant la direction de la forêt de Brocéliande. Ravi de pouvoir enfin laisser libre court à ses envies, sa monture ne se fit pas prier et bientôt ils eurent une allure confortable. Derrière lui le suivait Cymeon Dugal, un de ses meilleurs chevaliers, bien qu'il ne fut pas son favori. Et pourtant,... Et pourtant, c'était à lui qu'il avait confié une mission des plus délicates et des plus personnelles. Le jeune Pendragon se demandait parfois si cela n'était pas une erreur mais après tout, Dugal était tellement attiré par l'argent qu'acheter sa fidélité avait été des plus simples - et d'expérience, Lohot faisait plus confiance à ses subordonnés qu'à des supposés amis. Ainsi, le roi ne comptait dans son entourage que très peu de personnes en qui il avait confiance. Cymeon Dugal n'était pas l'une de ces personnes bien entendu, mais il devrait s'en contenter.
    Lorsqu'ils atteignirent une distance suffisante, rentrant dans les sous-bois, Pendragon se rassit dans sa selle, ralentissant sa monture afin de repasser à une allure qui lui permettrait de converser avec son sous-fifre. Le temps était parfait pour une ballade, le soleil bien que filtré par les branchages leur réchauffant de temps à autre la peau. A cela se mêlait un petit vent frais qui évitait que l'air ne devienne trop lourd. Le chant des oiseaux qui virevoltaient dans les arbres leur parvenait, donnant de la vie à la forêt. Comme à son habitude, Lohot Pendragon contrastait avec son environnement. D’une pâleur qui laissait présager la maladie, le regard vide, les traits fatigués, Lohot faisait peine à voir. Frêle comme il était, on aurait dit qu’il allait tomber de son cheval à chaque instant, quand bien même il était un bon cavalier qui n’avait pas chuté depuis fort longtemps. Plutôt maigre, il était la risée de ses chevaliers qui, bien bâtis, semblaient prêt à combattre chaque jour qui se levait. Des rumeurs courraient même sur le fait qu’il ne pouvait pas être le fils légitime d’Arthur Pendragon, illustre guerrier. Non, Guenièvre devait s’être perdue dans les bras d’un autre lors de la conception de Lohot – il n’y avait pas d’autre explication. Et pourtant ce n'était pas le cas ; la génétique avait souvent des failles, Lohot en était la preuve.
    Ayant ralentit l'allure, il se tourna vers Cymeon, qui lui avait donné rendez-vous ce matin même, lui glissant un mot dans la main après la réunion de la table ronde, indiquant qu'il avait des informations qui pourraient l'intéresser. Cela allait être son heure de vérité... Briséis Pendragon avait-elle fauté ? Il en aurait presque eu des sueurs froides, mais pour cela il aurait fallut qu'il soit un minimum entaché de la demoiselle. Or...
    Néanmoins, si elle devait le tromper, Lohot devait le savoir. Il devait savoir tout ce qui se passait dans son royaume - et c'était le cas, seule sa femme restant un mystère. C'est pour cela que, la sentant s'éloigner après seulement cinq mois de mariage, il avait pris la décision de la faire suivre - décision qui avait apparemment porté ses fruits. Peut-être comprendrait-il enfin à quoi, ou à qui, elle pensait lorsque ses yeux divaguaient. Il la regardait souvent du coin de l'œil, alors qu'elle se tenait à ses côtés, lors des banquets ou lors des après-midi qu'ils passaient à régler les différends entre les roturiers. Jamais elle ne lui avait semblé heureuse. Repenser à tout cela lui laissait un goût amer dans la bouche, et il finissait toujours par en venir au même point. Il se ressassait le moment où elle avait fait ses vœux, le jour de leur mariage. Lohot jurerait avoir vu une larme perler au coin de son œil ce jour là.
    Cachant son trouble du mieux qu'il pouvait en face de Cymeon, chassant ces pensées de son esprit, il fixa le chevalier.
    "Qu'as tu à me dire ?" demanda-t-il, direct. Pas la peine de prendre Cymeon avec délicatesse, ils se connaissaient depuis longtemps, tourner autour du pot n'aurait mené à rien. Et puis, il était pressé de savoir... Ils parleraient du temps qu'il faisait et de leur prochaine chasse après avoir discuté des choses importantes.


_________________

What am I supposed to do with this time ? If there's so many holes, I stay afloat, but I feel out of control... So petrified, I'm petrified. φ MAROON 5


Dernière édition par Lohot Pendragon le Lun 13 Juin - 17:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cymeon Dugal



◣ MESSAGES : 222
◣ CRÉDITS : Arva
◣ PSEUDONYME : Luna
◣ ÂGE : 25


SUR UN BOUT DE PARCHEMIN
➽ ÂGE DU PERSONNAGE : 32
➽ DANS UN MIROIR :
➽ COMPARSES :

MessageSujet: Re: secrets are made to be found out with time — cymeon/atalante/lohot   Jeu 12 Mai - 10:11

    Lohot avait ralenti l'allure à l'entrée du bois, et même si galoper en pleine forêt était beaucoup plus difficile qu'en plaine, Cymeon savait très bien que c'était le moment qu'avait attendu le Roi pour écouter ce qu'il avait à dire. Il y a quelques temps de cela, lors d'une ballade à cheval comme celle-ci, l'héritier d'Arthur lui avait confié une mission très spéciale, celle d'espionner sa femme. Le chevalier s'était tout d'abord demandé si le Roi ne s'était pas soudain découvert un curieux sens de l'humour, mais devant le visage sérieux du monarque, il avait bien vite compris qu'il ne plaisantait pas. Pourquoi lui, alors que Lohot donnait plus aisément sa confiance à d'autres chevaliers ? Peut-être justement car il lui fallait quelqu'un d'extérieur, quelqu'un pour qui tout avait un prix, même la loyauté en l’occurrence. Il avait demandé à son chevalier de faire preuve de la plus grande discrétion qu'il soit, et Cymeon avait respecté ces consignes à la lettre. Briséis ne pouvait se douter de rien, surtout dans l'enceinte du château, puisque la présence de chevaliers à la Cour du Roi était on ne peut plus naturelle. Il avait ainsi laissé traîner ses yeux et ses oreilles, partout où la Reine passait ou lorsqu'ils entendaient certains serviteurs parler d'elle. Les ouïes-dires trouvaient toujours à leur source une part de vérité, et il pouvait grâce à eux orienter plus précisément sa quête d'informations.
    Cymeon positionna son cheval au pas à la droite de Lohot, et attendit quelques secondes avant de répondre. Il n'avait pas vu grand chose à vrai dire, mais il ne voulait pas que le Roi interprète mal ses propos. Il n'était pas là pour émettre de soupçons, Lohot l'avait engagé clandestinement pour des faits concrets, et rien de plus. Du moins, c'est ce qu'il en avait déduit, car si ce frêle monarque avait voulu des rumeurs, il n'avait qu'à traîner dans les couloirs plus souvent. "Je l'ai vu avec Lohengrid dans les couloirs du château, le courant semblait plutôt bien passer entre eux. Mais rien à signaler de plus, à part leur curieuse promiscuité...". Le chevalier ne savait pas réellement ce que Lohot cherchait à découvrir en faisant suivre sa femme. Cela ne faisait que cinq mois que le couple était marié, et pourtant ils ne semblaient pas entretenir une quelconque relation amoureuse, ni même physique tout court. Mais Cymeon n'était pas en position de discuter du mariage de son Roi, pas dans ses plus intimes détails du moins. Il pressentait toutefois que le jeune héritier, incapable de tenir sa femme puisqu'il manquait cruellement d'autorité, avait besoin de recourir à de telles subterfuges afin de s'assurer de la fidélité de son épouse. Ou peut-être était-ce bien autre chose qu'il comptait apprendre par ces moyens douteux, quelque chose de bien plus grave, comme une trahison. La Reine n'avait pas le profil d'une traître, encore moins d'une espionne, mais en ces temps de guerre, personne n'était à l'abri, et la confiance devait s'accorder avec prudence. "J'ai autre chose aussi. Je l'ai plusieurs fois suivi jusqu'à une chaumière aux abords de Camelot. C'est une dame qui y vit. Elle s'y rend parfois le jour, parfois la nuit, jamais à horaires régulières. Ce pourrait être de simples visites à une amie, comme... autre chose." suggéra-t-il prudemment. "Je n'ai pas pu m'approcher assez pour entrevoir ce qui se déroulait à l'intérieur, ni même entendre ce dont elles parlaient. Mais si vous m'en donnez l'ordre, je ferais mon possible."
    Le chevalier leva son regard clair sur Lohot, celui-ci s'étant à nouveau perdu dans ses pensées. A deviner, il dirait que la première information inquiétait beaucoup plus le personnage royal que celle beaucoup plus mystérieuse qui avait suivi. En tant que serviteur du royaume, ces visites suspectes de Briséis à une inconnue devraient pourtant éveiller son instinct de garde. De plus, bien qu'il ne le porte pas dans son coeur, le nouveau dirigeant de Camelot monterait probablement un peu dans son estime en agissant comme un chef de guerre, prêt à soupçonner même son plus proche entourage, plutôt que de se pavaner comme le gamin désespérant qu'il avait été jusque là. Cymeon attendit sa réponse qui ne saurait tarder, enclin à pousser davantage encore ses recherches si Lohot décidait de remplir ses poches de pièces d'or.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lohot Pendragon
à ma place mourir au combat, faut-il pour lui plaire aller jusque là ?


◣ MESSAGES : 1205
◣ CRÉDITS : © insuline, tumblr
◣ PSEUDONYME : silverwing
◣ ÂGE : 24
◣ DOUBLE COMPTE : rhies arawn


SUR UN BOUT DE PARCHEMIN
➽ ÂGE DU PERSONNAGE : 27 ans
➽ DANS UN MIROIR :
➽ COMPARSES :

MessageSujet: Re: secrets are made to be found out with time — cymeon/atalante/lohot   Lun 16 Mai - 19:52

    Ne regardant pas son interlocuteur, le regard fixé sur le chemin en terre plutôt que sur le visage de celui-ci, Lohot avait l'air soucieux. Certes, le constat que Cymeon lui présentait était plus agréable que ce à quoi il s'attendait, le jeune roi s'étant imaginé le pire. Il voyait déjà Briséis enceinte alors que la probabilité d'un tel évènement à la vue de leurs rapports était nulle. Pas de risque à ce niveau pour l'instant, sauf si Cymeon n'avait vu que la surface de la chose, mais tout de même, un nom était tombé. Lohengrid. Soit, les deux jeunes hommes ne s'étaient jamais très bien entendu. Entre eux, c'était le respect hiérarchique et rien de plus. Si Pendragon n'avait pas eu son titre royal, il ne faisait aucun doute que Lohengrid s'en serait pris à lui ou du moins, se serait acharné à se moquer du frêle jeune homme incapable de se battre. Lohot aurait croulé sous les insultes, lui qui n'aurait jamais été chevalier et aurait été condamné toute sa vie au poste d'écuyer. Cela aurait été tellement plus simple, et même plus plaisant pour lui. Contrairement à d'autres, il ne considérait pas que se battre était une fierté, quant aux titres de noblesse, il s'en fichait bien. C'était cet éternel problème, cet éternel paradoxe qui faisait que jamais personne ne serait satisfait de ce qu'il avait. Et là, en l'occurrence, Lohot n'était satisfait de rien.
    Sa femme batifolait avec un autre et... Cymeon lui apprit qu'en plus de cela, elle effectuait des visites mystérieuses. Oh, Briséis,... Lohot aurait certainement dû se marier avec une blonde. Les blondes étaient toujours plus conciliantes, plus dociles. Elles restaient dans leurs appartements, à faire des broderies, et quand l'envie leur prenait, une fois par semaine, elles allaient acheter du tissus. Les brunes, c'était un autre combat. Le Pendragon montra enfin un signe de vie, soupirant de lassitude. Lentement, il tourna son regard torve vers Cymeon, l'air fatigué.
    "Et tu n'en sais pas plus sur cette femme ?" demanda-t-il, non pas pour connaître des informations supplémentaires puisque Cymeon lui avait déjà tout dit, mais simplement pour souligner que Cymeon n'avait pas enquêté bien loin. "Très bien, tu retournera à cette chaumière dès que tu le pourra, et continuera à suivre Briséis. Lie-toi avec cette femme si cela te chante. Je n'ai que faire de tes méthodes, tu as carte blanche tant que Briséis ne découvre rien. C'est entendu ?" finit-il, avec l'air le plus autoritaire qu'il pouvait prendre - et pourtant, il ressemblait encore à un enfant qui jouait au soldat.
    Un silence s'installa, alors que le roi lâcha le chevalier du regard, réfléchissant à ce que cela pouvait signifier. Il n'avait aucune idée de qui Briséis pouvait visiter de la sorte. C'était certainement une simple visite de courtoisie, comme cela pouvait être... "autre chose", se dit-il en se remémorant les paroles de Cymeon. Le jeune homme réalisa enfin que son sous fifre sous-entendait sûrement que Briséis pouvait le trahir, et donc trahir tout le royaume. Mais non c'était... impossible. La maison de Cornouialles était liée à celle de Logres depuis des siècles. Briséis n'était pas assez bête pour faire imploser cela... Qu'elle se mêle ainsi de la politique serait intolérable. Secouant doucement la tête avant de tourner les yeux vers l'autre homme, une pointe de souffrance brillait dans ses yeux
    . "Elle ne peut pas nous trahir. C'est impossible."
    Et pourquoi, alors qu'il prononçait ces mots, avait-il l'impression qu'il essayait de se convaincre lui-même ? Ces paroles qui se voulaient rassurantes n'empêchèrent pas le doute de s'instaurer en lui. Il se demanda ce qu'il se passerait si jamais elle les trahissait. Lohot n'avait jamais ordonné l'exécution de personne. Sa femme serait-elle la première à passer sur l'échafaud sur les ordres du nouveau roi ? Cette vision lui provoqua un frisson. Il inspira profondément, se recentrant sur la conversation qu'il avait avec son chevalier - après tout, il pouvait garder ces pensées morbides pour ce soir, lorsqu'il serait seul dans son lit. "Que penses-tu de Briséis, Cymeon ? Sois sincère." lui ordonna-t-il. Cette question était très vague, et pourtant très précise. Lohot se fichait bien de savoir si son chevalier trouvait sa femme élégante, drôle ou érudite. Ce qui lui importait était de s'enquérir de l'avis personnel de Cymeon quant à la possibilité qu'elle les trahisse. Le roi avait toujours été mal à l'aise avec les femmes ; ces dernières avaient le don de le terroriser, de lui faire perdre ses mots. Il était bien trop concentré sur son attitude pour être un bon juge de leur sincérité. Sa propre femme restait un mystère et sûrement que, extérieur à leur couple, Cymeon avait une autre image de Briséis que Lohot.

_________________

What am I supposed to do with this time ? If there's so many holes, I stay afloat, but I feel out of control... So petrified, I'm petrified. φ MAROON 5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nilrasha Elderel



◣ MESSAGES : 102
◣ CRÉDITS : middle ages
◣ PSEUDONYME : middle ages
◣ DOUBLE COMPTE : none


SUR UN BOUT DE PARCHEMIN
➽ ÂGE DU PERSONNAGE : vingt et un ans.
➽ DANS UN MIROIR :
➽ COMPARSES :

MessageSujet: Re: secrets are made to be found out with time — cymeon/atalante/lohot   Mar 17 Mai - 20:24

    Le vent souffla une légère brise, et la jeune femme se tapit dans les herbes mouvantes. Contre le vent, la biche ne pouvait la sentir. Cependant, Atalante savait qu’elle ne disposait que de quelques minutes, ou secondes, avant qu’il ne tourne à nouveau. Encochant une flèche sans un bruit, elle tendit son arc et visa. Au moment ou elle relâcha sa main, le vent tourna, plus tôt qu’elle ne l’avait calculé, et la biche, sentant son odeur, déguerpit dans le sous-bois. La flèche à plume de cygne de la jeune femme était fichée dans un tronc d’arbre. Atalante Medelwën se releva, soupirant. C’était la deuxième fois qu’un gibier lui échappait ainsi de justesse. Elle devrait se résoudre à rentrer à Camelot sans trophée. Et elle avait grand besoin d’une nuit complète de sommeil aussi. Des mèches de cheveux auburn balayaient son front, bien qu’ils soient nattés. Son armure de cuir était poussiéreuse, de cette longue chasse.
    Tala siffla, et son cheval apparut, trainant sa longe derrière lui. Elle n’avait pas été d’humeur à partir seule chasser, et avait fait une exception en emmenant le robuste animal. Elle monta en selle, pressant les flancs de sa monture, le mettant au petit trot.

    Elle n’eut pas à chercher bien longtemps pour trouver la rivière. Mettant pied à terre, elle s’en approcha, plongeant ses mains dans l’eau froide et pure. Elle en profita pour s’asperger le visage, se revigorant par la même occasion. Alors qu’elle se relevait, s’apercevant qu’elle avait laissé sa flèche plantée dans l’arbre dans la clairière, elle entendit un faible bourdonnement de voix. Sur ses gardes, la chasseresse tira son épée, et attrapa les rênes de l’étalon, de peur que la bête ne la trahisse. Cependant, le seul geste de cette dernière fut de pointer les oreilles vers l’avant. Tala se dirigea vers la source de ses voix, l’épée dégainée, le cheval la suivant docilement.
    Elle s’arrêta alors qu’il lui semblait que les voix qui lui parvenaient étaient beaucoup plus proches. Et, à sa grande surprise, en reconnu l’une d’entre elles. Tala haussa un sourcil, intriguée. Que faisait donc le roi de Camelot en pleine forêt ? Tapie dans les ombres, la jeune femme fit ce qu’elle savait faire de mieux. Elle écouta. La conversation, toutefois, prise en court de route, n’avait guère de sens. «  Elle ne peut pas nous trahir. C’est impossible. » fut tout ce qu’elle entendit, puisque son étalon manqua de la bousculer. Elle se promit de découper l’animal en rondelles dès qu’elle serait rentrée au château. (tout cela, bien sûr, dans la plus grande ironie.)
    « A peine monté sur le trône, et déjà on parle de trahison ? » railla-t-elle, sortant finalement de sa cachette, en rengainant son épée, face aux deux hommes qu’elle avait finalement entr’aperçu des broussailles. Elle fronça les sourcils, fit mine de réfléchir. « A moins que j’aie fait quelque chose qu’il ne fallait pas ? » continua-t-elle, ironique. Le regard azuré de la chasseresse se porta un instant sur celui qui accompagnait Lohot - un chevalier, probablement -, puis il revint sur le roi. Toutefois, elle préférait rester à distance - ces chevaliers, parfois, étaient un peu trop impétueux au goût d’Atalante, et elle doutait sincèrement que ses familiarités soient du goût de ce chevalier-là. Il avait l'air pour le moins de quelqu'un à qui il ne fallait pas chercher des noises. N’ayant pas entendu toute la conversation, elle ne savait pas de qui ils parlaient, même si elle se doutait de quelque chose. En temps qu’espionne, elle savait mieux que quiconque quand une conversation était privée et ne voulait pas être entendue … et celle-ci semblait faire partie de cette catégorie-là. Mais Tala n’était pas quelqu’un qui respectait les convenances … du moins, ce jour-là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cymeon Dugal



◣ MESSAGES : 222
◣ CRÉDITS : Arva
◣ PSEUDONYME : Luna
◣ ÂGE : 25


SUR UN BOUT DE PARCHEMIN
➽ ÂGE DU PERSONNAGE : 32
➽ DANS UN MIROIR :
➽ COMPARSES :

MessageSujet: Re: secrets are made to be found out with time — cymeon/atalante/lohot   Mar 31 Mai - 13:35

    L'idée de trahison faisait son chemin dans l'esprit de Lohot, et Cymeon se félicita d'en avoir fait la suggestion. Si le nouveau Roi ne se méfiait pas de ceux qui étaient proches de lui, alors le royaume courrait définitivement à sa perte. La notion même de trahison reposait après tout sur une confiance ébranlée, et combien de rois avaient vu leur règne écourté à cause d'un coup d'état de leurs plus proches conseillers. Le nouveau roi de Camelot se devait d'avoir des suspicions sur tout le monde, y compris sa femme. C'était une question de survie, aussi bien pour la Couronne, que pour lui-même. Lohot et Cymeon n'étaient pas pour ainsi dire proches. Il en faisait son homme de l'ombre, celui qu'il rencontrait en cachette car il lui avait demandé d'espionner la Reine. Cela dit, le chevalier fut surpris que son souverain lui quémande un avis sur une question aussi importante. Son cœur balançait à ce moment entre l'irrésistible envie d'avoir une quelconque influence sur les affaires d'Etat et celle de rester en retrait pour mieux se protéger. Car plus il se mêlerait de ce genre de choses, et plus les autres tenteraient d'en savoir plus sur lui afin de le piéger. Pourtant, ici dans les bois, et pour une fois, il prit la décision de se mouiller un peu et de partager ses pensées sur la Reine. Si son Roi le lui ordonnait, quel autre choix avait-il de toutes façons ?

    "Je ne sais pas si je suis bien placé pour dire quoique ce soit de votre femme, Sire... Mais si j'étais vous, je resterai tout de même sur mes gardes. On peut légitimement se poser la question de savoir à qui va son allégeance, vous savez comme moi que les jeux de pouvoir mènent à bien des surprises. Et puis, elle paraît avoir des choses à cacher... Ce n'est qu'une question de temps avant que je vous livre ses secrets, et alors vous pourrez juger. " confia-t-il en restant diplomate. Briséis demeurait sa Reine... au moins pour l'instant.

    A peine avait-il eu fini sa phrase qu'une femme et un cheval sortirent des broussailles pour surgir devant eux. Elle s'adressait à Lohot d'une manière toute familière, peut-être trop même. Cymeon l'observa d'un mauvais œil l'espace d'une seconde avant de faire avancer son cheval pour dépasser le Roi d'une tête. Ainsi, il pouvait facilement s'interposer si cette étrangère se révélait hostile. "A part oublier que tu parles au Roi, pour l'instant, non." fit-il remarquer un peu sèchement afin de la remettre à sa place.

    Le chevalier poussa un peu plus loin son analyse visuelle pour déterminer à quel type de personne il avait à faire. Elle avait les cheveux nattés et portait une armure de cuir. Mais ce qui attira davantage son regard fut l'épée et le carquois de flèches. Il en déduisit naturellement qu'elle était une chasseuse, mais peut-être cachait-elle d'autres intentions obscures. "Le gibier n'a pas été au rendez-vous ?" demanda-t-il en se moquant un peu. Évidemment, la chasse n'était pas un sport de femme, même si celle-ci semblait plutôt habile en la matière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lohot Pendragon
à ma place mourir au combat, faut-il pour lui plaire aller jusque là ?


◣ MESSAGES : 1205
◣ CRÉDITS : © insuline, tumblr
◣ PSEUDONYME : silverwing
◣ ÂGE : 24
◣ DOUBLE COMPTE : rhies arawn


SUR UN BOUT DE PARCHEMIN
➽ ÂGE DU PERSONNAGE : 27 ans
➽ DANS UN MIROIR :
➽ COMPARSES :

MessageSujet: Re: secrets are made to be found out with time — cymeon/atalante/lohot   Lun 6 Juin - 13:05

    Lohot écouta son chevalier avec attention. Le fait qu'il soulève une possible trahison de la part de Briséis lui arracha un soupir douloureux. La relation avec sa femme était déjà suffisamment tendue, et des soupçons n'arrangeraient rien. Le roi ne demandait qu'à améliorer les choses, et tout lui laissait pensait que cela allait s'empirer au fil du temps... Il ne demandait qu'à lui faire confiance, et cela venait de lui être enlevé. Le jeune roi fut saisi d'un sentiment d'insécurité, une bouffée qui lui fit retenir sa respiration quelques secondes. N'y avait-il personne, donc, qui l'appréciait à sa juste valeur, sans manigance, sans arrières-pensées ? Son visage s'assombrit quelque peu, il n'avait rien à répondre à Cymeon si ce n'est qu'il avait raison. Lohot devait soupçonner tout le monde.
    Il reprit une rêne dans chaque main, se préparant à accélérer l'allure. Un bon galop leur ferait oublier cette douloureuse conversation, et puis son cheval n'était pas sortit depuis plusieurs jours. A ce moment là, un buisson se mit à bouger, les feuillages laissant finalement apparaître une silhouette. Par réflexe, Pendragon porta sa main sur la crosse de son épée, s'attendant à tomber dans une embuscade - ce serait bien sa journée, et avec la malchance dont il faisait preuve récemment, cela ne le surprendrait même pas. Quelle ne fut pas sa surprise néanmoins - et son soulagement - lorsqu'il reconnu le visage d'Atalante. Que faisait-elle ici ? Il la croyait partie pour les Cornouialles pour quelques temps, apparemment il s'était trompé. La jeune femme était impossible à suivre après tout.
    Il sourit doucement lorsqu'elle leur adressa la parole - c'était tout elle, joueuse, taquine, enfantine. Elle ne se souciait de rien et il l'enviait pour cela. Le regard de Lohot, illuminé par cette nouvelle présence rafraichissante, passa de Tala à Cymeon, puis de Cymeon à Tala. Ces deux là risquaient de ne pas s'entendre - du moins au début puisque, au final, ils n'étaient pas si différents que cela. Ils suivaient qui remplissait leur bourse et, bien que Cymeon ait une allure stricte, Lohot ne doutait pas que son esprit était emplit de remarques acides, ironiques, loin de l'attitude respectueuse qu'il arborait. Cela ne manqua pas - le chevalier passa devant lui dans une attitude protectrice. Cela fit sourire Lohot, car s'il avait à craindre de beaucoup, ce n'était certainement pas de Medelwën.
    "Oui, tout de même Tala, tu t'adresses à ton Roi !" reprit-il, avec une once d'humour dans la voix, presque moqueur de Cymeon - pour une fois qu'il pouvait se moquer de lui. La force de Lohot était dans les mots, et non dans l'épée, domaine où Dugal avait sans nul doute l'avantage.
    Contournant le destrier de Cymeon, il s'approcha à la hauteur de la jeune femme. Jamais il ne lui avait demandé un quelconque signe de respect. Il la connaissait trop bien pour savoir qu'elle ne l'aurait jamais accepté, et quand bien même, il lui devait tellement que cela aurait été paradoxal. Elle avait toujours accouru dès qu'il lui avait demandé de l'aide, et pour cela il lui était éternellement reconnaissant et redevable.
    "Je vois que tu continues à laisser traîner tes oreilles à des moments propices." nota-t-il, sans toutefois, avoir une once de reproche dans la voix. Il savait que, de toute façon, elle allait finir un jour ou l'autre par connaître l'histoire en ses moindres détails.
    Tournant la tête vers Cymeon en se rappelant de sa présence, il se résigna à mettre fin à son incompréhension.
    "Cymeon, voici Atalante, une... amie." Il avait hésité quelque peu, pouvait-on qualifier Tala d'amie ? Pour le jeune Pendragon, c'était le cas, mais il doutait parfois que Tala admette d'avoir des amis. Ils n'avaient jamais posé de label sur leur relation, car jamais cela n'avait été nécessaire - ils se voyaient toujours en secret, lors de missions plus tortueuses les unes que les autres. Et puis, les antécédents familiaux de Tala le laissait penser qu'un jour, elle se retournerait contre lui. Rien n'était certain, et pourtant il lui vouait une confiance aveugle. C'était inexplicable. Le terme d'amie, en tout cas, avait été choisi pour éviter de mentionner que Tala n'était qu'autre qu'une espionne. Connaissait Cymeon, il lui aurait de suite conseillé de se méfier d'elle - et s'il pouvait accepter un tel discours concernant Briséis, cela n'était pas le cas concernant Atalante.
    Inutile de présenter Cymeon en tout cas, Tala avait certainement déjà deviné qu'il était l'un de ses chevaliers. Elle était à la limite de la clairvoyance parfois, si bien que Lohot n'avait besoin que de quelques mots pour lui expliquer une situation - et dans certains cas, comme aujourd'hui, le silence suffisait.
    "Ta chasse a l'air d'avoir été fructueuse. Tu sais, avant de mourir de faim, n'hésite pas à aller voler quelque chose dans les cuisines du château... Je t'en sais capable, et tu as ma bénédiction." rajouta-t-il, tout en sachant que cette bénédiction ôtait tout le plaisir de subtiliser un morceau de viande.

_________________

What am I supposed to do with this time ? If there's so many holes, I stay afloat, but I feel out of control... So petrified, I'm petrified. φ MAROON 5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nilrasha Elderel



◣ MESSAGES : 102
◣ CRÉDITS : middle ages
◣ PSEUDONYME : middle ages
◣ DOUBLE COMPTE : none


SUR UN BOUT DE PARCHEMIN
➽ ÂGE DU PERSONNAGE : vingt et un ans.
➽ DANS UN MIROIR :
➽ COMPARSES :

MessageSujet: Re: secrets are made to be found out with time — cymeon/atalante/lohot   Sam 11 Juin - 22:02

    Le comportement de l’espionne frôlait parfois l’inconscience. Mais certaines personnes n’ont peur de rien, et en ce qui concernait Atalante, la personne qui pourrait lui faire perdre tous ses moyens ne se trouvaient pas dans les environs. Rares, étaient ceux, en fait, qui effrayaient réellement la chasseresse. Non qu’elle soit sans peurs, seulement que son éducation a fait d’elle quelqu’un qui affronte instinctivement sa peur. Elle ne put donc empêcher un sourire ironique se glisser sur ses lèvres, lorsqu’elle vit le chevalier s’interposer en faisant avancer sa monture entre elle et le roi. Elle fixa un moment le chevalier, tentant de déterminer quel genre d’homme il pouvait être, puis son regard se posa sur Lohot. Si elle avait voulu attaquer Pendragon, il serait déjà mort, et son chevalier, bien embêté. « A part oublier que tu parles au Roi, pour l'instant, non. » Elle faillit glousser, mais se retint. Elle posa un regard amusé sur le chevalier, haussant un sourcil. Si Lohot avait à craindre quelque chose de quelqu’un, ce n’était certainement pas d’Atalante. Pas après tout ce qu’elle avait fait pour lui. Ce dernier, d’ailleurs, pris la parole, et Atalante nota le ton qu’il employa, léger, presque moqueur. « Oui, tout de même Tala, tu t'adresses à ton Roi ! » Son regard fit l’aller-retour entre le chevalier et le roi. Sa curiosité avait été émoussée, la conversation qu’elle avait surprise un peu plus tôt semblait plus qu’intéressante. La prochaine fois, elle restera cachée. « Oh bien sûr. » Tala recula, et exécuta une révérence digne de l’une des plus nobles dames de la Cour de Camelot. « Monseigneur. » reprit-elle, sans une seule once de sérieux dans sa voix. Lorsqu’elle se redressa, Lohot avait mené sa monture près de celle de son chevalier.

    Lohot ne lui avait jamais demandé des courbettes ou n’importe quelle autre marque de respect, et pourtant, Atalante aurait pu lui être totalement dévouée, mais l’appât du gain était bien plus profitable. Et dans une certaine mesure, il lui devait beaucoup, et Tala n’avait rien demandé - en dehors d’une petite compensation financière - ; elle aurait pu demander une place de choix à sa Cour ; mais, obstinément, elle gardait sa liberté. « Je vois que tu continues à laisser traîner tes oreilles à des moments propices. » Elle sourit. «  Ainsi je reste en vie plus longtemps. » répondit-elle évasivement, jetant un œil au chevalier. Elle ne lui faisait pas confiance… Elle avait une confiance éperdue en Lohot, aussi étrange que cela puisse paraître, Tala faisait partie de ceux qui croyaient dans le potentiel de leur nouveau roi. « Cymeon, voici Atalante, une... amie. » Tala adressa à Lohot un discret regard de reconnaissance. Ne pas dévoiler qui elle était réellement était tout ce qui comptait pour l’espionne. Ce chevalier, pouvait tout aussi bien être un espion. Tala avait appris à ne se fier qu’à elle-même. Et même si elle considérait Lohot comme … un ami? Cette notion était un peu abstraite pour la chasseresse, elle qui avait été éduquée pour agir toujours seule - si l’on excepte son frère -, elle ne savait donc pas comment qualifier cette relation qui la liait au roi de Camelot. Mais peut être était-ce réellement de l’amitié.
    « Le gibier n'a pas été au rendez-vous ? » La moquerie était indéniable, et elle piqua au vif la jeune femme. La patience, chez Atalante, n’avait jamais été une grande vertu, et contrairement à son frère, elle avait tendance à partir au quart de tour. « Il est difficile de chasser une bonne proie avec tout le tintamarre que vous faîtes. » rétorqua-t-elle, sarcastique, alors même que son terrain de chasse n‘était pas à proximité. « Ta chasse a l'air d'avoir été fructueuse. Tu sais, avant de mourir de faim, n'hésite pas à aller voler quelque chose dans les cuisines du château... Je t'en sais capable, et tu as ma bénédiction. » Tala sourit, à nouveau, et ses prunelles vertes se posèrent sur Lohot. « Infructueuse » rectifia-t-elle. « Je chasse pour le plaisir, mon roi, pas forcément par besoin. Mais je n’oublierais pas ce que tu m’a dis, et irais trouver la maîtresse des cuisines, elle sera ravie que je lui subtilise un morceau de viande en l’honneur de son roi. » En vérité, la jeune femme ne retournerait pas à Camelot pour quelques jours. Elle filerait en direction de la Carmélide, histoire de rendre une petite visite à son père.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cymeon Dugal



◣ MESSAGES : 222
◣ CRÉDITS : Arva
◣ PSEUDONYME : Luna
◣ ÂGE : 25


SUR UN BOUT DE PARCHEMIN
➽ ÂGE DU PERSONNAGE : 32
➽ DANS UN MIROIR :
➽ COMPARSES :

MessageSujet: Re: secrets are made to be found out with time — cymeon/atalante/lohot   Mar 21 Juin - 9:57

    Le chevalier fut surpris de voir la réaction de Lohot vis-à-vis de cette femme qu'il ne connaissait pas. Il se redressa un peu sur sa selle, piqué à vif par la moquerie subtile de son Roi et la complicité avec laquelle répondit cette soit-disante « amie ». Cymeon n'empêcha pourtant pas Pendragon de faire avancer son cheval à hauteur du sien, se rapprochant ainsi de la chasseresse. Passée la surprise de constater que ces deux-là étaient de bons amis, Dugal détailla la brune avec intérêt. Sa présentation et les quelques remarques faites par le Roi avait éveillé sa curiosité. Il était clair que cette femme n'avait rien à envier aux servantes du château, ni à aucune autre de celles qui composaient la Cour. Elle semblait indépendante et plus libre qu'un oiseau, peut-être même trop. Dans un sens, ils se ressemblaient beaucoup, mais il s'agissait justement de la raison qui le poussait à douter d'elle et de ses intentions. De plus, le chevalier ne se souvenait pas l'avoir déjà rencontrée dans l'enceinte du château et ses soupçons avaient tendance à se renforcer.

    Son regard perçant n'avait pas quitté une seconde la silhouette fine de la chasseresse. Lohot était resté assez vague sur les circonstances de leur amitié, tout comme sur la véritable identité de cette femme. Pour preuve, il ne connaissait que son prénom : Atalante. Que faisait-elle de son temps à part chasser le gibier et revenir bredouille ? Cymeon comptait bien user de ses sources pour obtenir de plus amples renseignements sur cette mystérieuse jeune femme dès leur retour au château, et peut-être même qu'elle les accompagnerait. Restant méfiant, le chevalier décida de rendre les armes. Lohot avait beau être d'un naturel naïf, et cette personne d'apparence rusée, elle n'avait jusque là pas montré un tempérament agressif autre que ses sarcasmes. Dugal baissa un peu sa garde en relâchant le pommeau de son épée, puis courba un peu l'échine et laissa sa paume reposer sur sa cuisse. La gestuelle avait beaucoup d'importance pour mettre quelqu'un en confiance.

    « Il semblerait que vous vous apprêtiez à abandonner, mais si vous acceptiez de nous faire l'honneur de votre compagnie, peut-être pourrions-nous échanger quelques astuces de chasse... Majesté, cela vous sied-t-il ? » demanda-t-il en portant son attention sur Pendragon.

    Leur nouveau Roi n'était pas un adepte de la chasse, au contraire même. Mais il accepterait probablement en voyant les efforts que son chevalier déployait pour être courtois avec cette amie qu'il avait menacé à son arrivée. Bien évidemment, son attitude n'avait pas changé pour plaire à son Roi. S'il paraissait à présent enjoué et sympathique en apparence, ses réelles intentions cachaient bien d'autres obscurs desseins, et notamment celui d'en apprendre plus sur cette femme marginale. Si elle n'avait ne serait-ce qu'un peu de jugeote et le goût du risque, elle entrerait dans son jeu. Et il saurait ainsi qu'elle possédait d'autres traits de personnalité tout à fait remarquables et intéressants... Cette nouvelle fascination que Cymeon entretenait envers elle ne le percuta pas d'entrée, il était bien trop pris à étudier ses réactions et à la devancer afin de garder ses arrières saines et sauves. Cela dit, c'était bien la première fois qu'une femme avait suscité son intérêt de cette manière, et il lui tardait d'en savoir plus...

_________________



    φ Your tongue like murder, suicide bomber. Lock the door, shut me in. You smash my jaw, break my nose, knock me out, kick my teeth in. But I'm not scared. φ WASHINGTON
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lohot Pendragon
à ma place mourir au combat, faut-il pour lui plaire aller jusque là ?


◣ MESSAGES : 1205
◣ CRÉDITS : © insuline, tumblr
◣ PSEUDONYME : silverwing
◣ ÂGE : 24
◣ DOUBLE COMPTE : rhies arawn


SUR UN BOUT DE PARCHEMIN
➽ ÂGE DU PERSONNAGE : 27 ans
➽ DANS UN MIROIR :
➽ COMPARSES :

MessageSujet: Re: secrets are made to be found out with time — cymeon/atalante/lohot   Lun 27 Juin - 12:14

    La conversation suivait son cours paisiblement depuis que Cymeon avait enfin décidé de lâcher son épée et de se détendre un peu. Le chevalier, bien que très compétent, était trop sur ses gardes au goût de Lohot. Certes, le danger se trouvait partout, mais tout de même... Ne pouvait-il pas vivre, parfois ? Pendragon se dit que côtoyer un tel homme au quotidien - il pensait notamment à sa future femme, puisque ce dernier n'était pas encore marié -, n'allait pas être une partie de plaisir. Enfin, de qui il se moquait ? Sa propre femme, Briséis, n'avait pas l'air d'apprécier chaque minute de leur mariage elle aussi. Tordant la bouche sur le côté à cette pensée, il fut rappelé au présent par Dugal, qui leur proposa une partie de chasse. Le visage du Roi pâlit presque instantanément. Chasser, lui ? Cette activité barbare et dangereuse n'était certainement pas à son goût, et puis il devait finir un ouvrage absolument passionnant qu'il avait trouvé dans la bibliothèque, il y a quelques jours de cela. Retourner au château pour le lire lui paraissait beaucoup plus attractif.
    Et mince, maintenant Atalante et Cymeon avaient les yeux rivés sur lui, en l'attente d'une réponse.
    "J'ai déjà des obligations pour l'après-midi, une réunion avec Hoël." répondit-il, tentant d'éviter de regarder en bas à gauche comme il le faisait habituellement lorsqu'il mentait. C'était Atalante qui, dans sa bonté infinie, lui avait fait remarquer qu'il avait cette malencontreuse habitude. Il se reprit ensuite, pour ne pas que ses deux comparses remarquent sa gêne. "Mais ne vous dérangez pas pour moi, allez chasser ! Nous ne sommes pas loin du château, il n'y a aucun risque à ce que je rentre seul." affirma-t-il, soudainement plus sûr de lui.
    Sur ces derniers mots, il lança un regard d'avertissement à Tala. Il aurait souhaité s'entretenir avec elle en privé, lui dire de se méfier de Cymeon... Mais la jeune femme était assez grande pour se défendre seule, Lohot lui faisait confiance pour cela. Et ayant des capacités d'empathie au dessus de la normale, elle devait déjà savoir à qui elle avait à faire.
    N'ayant rien de plus à rajouter, Lohot reprit ses reines en main et d'un coup de talon, fit pivoter son destrier. Le Roi partit ainsi au petit trot, afin de rentrer sans trop traîner. Oh, à son retour, il allait pouvoir se relaxer un peu... Avant qu'une personne quelconque vienne mettre fin à son bonheur. Ce serait peut-être Hoël, pour des affaires d'État, ou Briséis, pour lui proposer une promenade. Lohot aurait tellement souhaité s'exiler afin de lire tranquillement, mais il savait cela impossible en ces temps obscurs pour le Royaume
    .




[HJ : Désolé c'est tout pourrit... Et j'ai fait partir Lohot car vu que je m'absente un mois, je n'avais pas envie de bloquer le topic !]

_________________

What am I supposed to do with this time ? If there's so many holes, I stay afloat, but I feel out of control... So petrified, I'm petrified. φ MAROON 5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: secrets are made to be found out with time — cymeon/atalante/lohot   Aujourd'hui à 2:22

Revenir en haut Aller en bas
 

secrets are made to be found out with time — cymeon/atalante/lohot

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» The Impossible Made Possible. Fè san sòt lan wòch? Lamizè ayisyen
» tant que les secrets sont entre de bonnes mains [Sébastien]
» La vie a ses secrets! qui en connait le bout ? Néo-classique.
» 06. you found me lying on the floor
» ragots, secrets et retrouvailles [M., M-A., P-J.]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE CRIMSON RIVERS :: ♙ LES ALENTOURS ::      Forêt de Brocéliande-
Sauter vers: